Tests appréciant le dysfonctionnement des récepteurs otolithiques

 

Potentiels évoqués otolithiques d’origine sacculaire :

Le but du réflexe vestibulo-colique est d’assurer la stabilité de la tête dans le plan vertical contre la gravité et face à des accélérations linéaires.

Le saccule comme le canal semi-circulaire postérieur, ont leur afférences du premier neurone situé dans le nerf vestibulaire inférieur, alors que l’utricule et les canaux semi-circulaires horizontaux et antérieurs ont leurs afférences dans le nerf vestibulaire supérieur.

En pratique des clicks sonores ou des short tone bursts de 100 dB sont délivrés unilatéralement à l’aide d’un casque à une fréquence de 5Hz et les potentiels évoqués myogéniques sont recueillis au niveau des deux muscles Sterno-cléido-mastoïdien (SCM) à l’aide d’électrodes de surface placés au 1/3 supérieur de ces deux muscles. Durant l’enregistrement, les patients sont placés en décubitus dorsal et relèvent la tête afin que leurs muscles SCM soient mis en contraction. Il s’agit en effet d’une condition nécessaire puisque l’amplitude des potentiels évoqués est corrélée à l’amplitude de la contraction musculaire des muscles SCM. Les potentiels évoqués sont ensuite amplifiés, filtrés entre 5 et 10kk et  moyennés sur 200 évènements.